logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/01/2008

Maitres- pipiers

Musée
Dans la France du XVIIe siècle apparaissent les premières pipes à tabac : Pipes en terre, en fer, en écume..

medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_067.jpg

Le véritable développement de la pipe connaît son essor au milieu du 19eme siècle par la découverte du bois idéal de bruyère.
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_068.jpg

Cette découverte de bois dur et dense permet de fabriquer des pipes sans risque de brûler le fourneau.
Découverte exploitée à Cogolin, un joli village varois et St Claude .
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_071.jpg

La bruyère arborescente pousse à l’état sauvage sur le littoral méditerranéen.
Cet arbuste à fleurs blanches possède une excroissance appelée souche en forme de boule qui mesure jusqu’à 60 cm entre le tronc et les racines.
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_066.jpg

Seule la souche est exploitée. Des morceaux rectangulaires , les ébauchons, sont découpés , étuvés et subissent
les différentes étapes dans la fabrication de la pipe.
La pipe se compose de deux parties : le fourneau qui contient le tabac et le tuyau
Calibrage : plan de l’ébauchon et modèle de l'angle pour donner l’épaisseur à la future pipe .
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_076.jpg

Ebauchage : façonnage de l’ébauchon dans la création du fourneau
Varlopage. : Maintien de la tige entre deux mâchoires pour être tournée.
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_078.jpg

Fraisage : élimination de l'excédent de bois qui reste entre les parties tournées.
Râpage : peaufinage du travail à la fraise sur la base du fourneau.
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_079.jpg

Débouchage: foyer et tige sont percés à l'aide d'une mèche, opération très délicate .
Montage : assemblage du tuyau sur la pipe
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_081.jpg

medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_082.jpg

Polissage des têtes et tuyaux , travail minutieux et féminin qui donne à la pipe son aspect final.
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_072.jpg

Des intronisations de Confrères-Pipiers ont lieu en 3 ou 4 chapitres par an .
Lors d'un chapitre extraordinaire est intronisé le Premier Fumeur de Pipe de France de l’année . Ce titre est décerné à une personnalité connue pour son attachement à la pipe.
medium_2007_09_25_le_train_des_hirondelles_073.jpg

Commentaires

je ne savait pas pour Cogolin une charmant village où j'ai aimé flané en vacances au Lavandou. Un chouette pipe. Elle ferait très bien dans ma collection de chouettes.
bonne soirée et bon week end et à bientôt.
ANNIE

Écrit par : Maminie | 18/01/2008

Tu en connais un bout sur la pipe.

Pour moi c'est un objet dépassé, un objet d'antiquités.

Bises, Aliette
(as-tu appris pour Marcel ?)

Écrit par : Aliette | 19/01/2008

Une note complète et intéressante sur cet objet très personnel. Quelle collection d'étuis ! Les pipes sont des objets utilitaires très proches d'objets d'art. Il en existe peu d'aussi appréciés par les hommes. J'ai beau chercher, ni le portefeuille, ni la montre ne sont aussi personnels. Le rapport entre le fumeur et ses pipes est très fort. J'en ai eu trois et suivant l'humeur du moment, j'en choisissais une.

Bon dimanche

Bises du grillon

Écrit par : christian | 19/01/2008

belle note Marie ...
dans les années 80 , j'ai visité à Saint Claude un atelier artisanal de fabrication de pipes en bruyére ....
une douzaine de pipes etaient façonnées en un même... temps....le foyer sculpté representait des têtes de personnage ....
très étonnant....
ces machines à tourner le bois etaient déjà, à l'époque, de véritables antiquités ...
je doute que ça existe encore ...

Écrit par : bernard | 20/01/2008

beau reportage sur la pipe...

Je l'ai fumée la pipe, à l'armée, pendant les gardes, les pieds dans la neige, et les mains réchauffées par le foyer de la pipe....Il fallait vite la planquer dans la poche quand l'adjudant passait faire sa ronde. J'ai brulé aibnsi plusieurs poches de capotes militaires...

Pas facile à fumer la pipe à tête de bovin cornu...

Amitiés.
Pierre..

Écrit par : pierlouim | 20/01/2008

Très intéressante ta note même si je suis pas fumeuse c'est un bel objet tout la technique et fabrication pour de nombreux modèles si différents. Je reviendrai sur ton blog c'est le temps qui manque.
Bonne soirée.
Bises.

Écrit par : Sylvie | 20/01/2008

Il me semble qu'il y a moins de fumeurs de pipe maintenant, il y a 20 ou 30 ans on sentait très souvent ce tabac particulier je crois Amsterdameur ??? j'aimais bien.
Mais personne n'a jamais fumé dans mon entourage.
Biche

Écrit par : Biche | 20/01/2008

ce sont de vraies pièces de collection. il y en a de toutes les formes, de toutes les matières, je comprends qu'il y ait des collectionneurs avertis !!!

Écrit par : michka | 21/01/2008

J'adorais quand mon Minou fumait la pipe... sensuel... oh j'arrête là... C'est aussi personnel que la cravate.. Bises de miche

Écrit par : miche | 23/01/2008

Bonjour je sui du l´Espagne Barcelona.
Je partenaire a Barcelona pipa club faire 6 années.
Et fumeur du pipe 27 annees, je fumeur a les 15 annees.
Je voudrai dire comme fan du pipes anglaises irlandaises et francaises.Bonnes pipes vielles les Jean Lacroix sablées.
Qu les vend Pascal Piazzolla maitre pipier saboyard.
Du quand il travaille du atage comercial por les etablessiments J.Lacroix.Courrieu, Genod etc.

Écrit par : Juan | 20/04/2008

pascal en a encor des pipes jean lacroix sablées et son tres agreable a fumee si vous ete intereser il dois pouvoir vous en vendre dit lui que c'est flores qui vous a renseigner

Écrit par : witzel | 15/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique