logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/09/2007

Au temps jadis..

Univers passé...

Vous est-il arrivé de participer à des vendanges lorsque vous étiez plus jeune ?
Avez -vous assisté à la scène du tombereau qui déverse le raisin dans le pressoir ?

medium_vd19.jpg
Côte d'Or. Scènes de vendanges

Autrefois, le village entier cueillait les raisins selon des tâches bien distinctes.
medium_vd21.jpg
Vendanges à Beaune aux Cuvillains

Un travail collectif

Toute la famille mettait la main à la tâche: propriétaire, épouse, grands-parents, enfants.....
medium_vd18.jpg
Beaune.Vendanges aux Cras.

Tant pis pour l'école si celle-ci avait repris. Les enfants étaient réquisitionnés. Le cahier de présence des instituteurs attestent aujourd'hui que parfois un ou deux élèves étaient en classe lors des semaines de vendanges.
Absence totale durant les années de guerre.Les hommes étaient au front ,mais les grappes n'attendaient pas.
medium_vd03.jpg
Nuits St Georges.Retour de vendanges.

Amis, voisins, cousins apportaient leur aide.
medium_vd01.jpg
Dijon.Scènes de vendanges.

Quelquefois la main d’œuvre saisonnière était nécessaire. Hommes, femmes, enfants venaient parfois de fort loin en charrette, se louer sur les places des villages. L'hébergement se faisait dans les granges, les fenils...
medium_vd15.jpg
Le dîner des vendangeurs.

22:15 Publié dans vigne | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

quale bella nota!!!
merita un bel voto....
bisogna continuare..
coraggio e pazienza!!!

Écrit par : bernard | 17/09/2007

Et à ta santé.

Je suis passé à Chablis cet été

dominique

Écrit par : dmerlen | 17/09/2007

Et maintenant, on ne voit que machines à vendanger...seulement qq petits propriétaires lotois s'aident entre voisins..;ce qui rappelle les repas joyeux d'antan qu'ils n'oublientpas!!!!

Bonne soirée
hélène

Écrit par : hélène | 17/09/2007

Bonjur Marie,

Je n'ai foulé le cuveau aux pieds qu'une seule fois, en 1946, chez un petit récoltant. Une cuve ronde construite en pierre revétue d'enduit, où il ne fallait pas que je reste longtemps, car ma petite taille me gardait la tête sous le sommet de la cuve. Le vigneron était en caleçon et les raisins m'arrivaient au genou. On accédait au cuveau par deux ou trois escaliers. Sous la bonde, fermée par un robinet en bois, le patron plaçait un seau pour récupérer le jus.
La ferme est toujours là. Les faisans ne viennent plus se saouler avec les raisins fermentées déposés dans le champ. Pas besoin de fusils: le paysan en attrapait un ou deux avec un bâton !
Un garage à voiture a remplacé l'ensemble.

Mais je n'ai pas de carte postales !!

Bises du grillon dansant sur les grenaches, cinsaults et carignans

Écrit par : christian | 19/09/2007

C'est vraiment émouvant de revoir ces cartes... Un trésor que tu nous fais partager. Bises de miche la nostalgique

Écrit par : miche | 20/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique