logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/02/2007

Et si c'était...

De peur que je n'apprenne à te connaître trop facilement,
tu joues avec moi.
Tu m'éblouis de tes éclats de rire pour cacher tes larmes.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne dis le mot que tu voudrais dire.
De peur que je ne t'apprécie pas, tu m'échappes de cent façons.
De peur que je te confonde avec la foule, tu te tiens seul à part.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne prends le chemin que tu voudrais prendre.
Tu demandes plus que les autres, c'est pourquoi tu es silencieux
Avec une folâtre insouciance, tu évites mes dons.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne prends ce que tu voudrais prendre.

(Le Jardinier d'amour, XXXV) Rabindranath Tagore

07:30 Publié dans poésie | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Un des meilleurs poèmes de ce poète trop souvent oublié, et pourtant que de joyaux dans ses recueils...

Je connaissais ce poème que j'avais publié....il y a.....des mois....des mois. merci de le renouveller..


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 12/02/2007

Une pierre précieuse, je ne peux redire joyau, c'est le mot qui m'est venu tt de suite à l'esprit
les artifices ne sont pas l'amour,

Écrit par : framboisine | 12/02/2007

Voilà un trio infernal de poétesses.. Je peux me joindre à vous ? Bises de miche
Moi j'ai descendu les bouteilles !

Écrit par : miche | 12/02/2007

Le paysage bleu !! Vous en ai je parlé Du paysage bleu Ou pousse la liberté Et dansent les gens heureux ? Savez vous ou il est ? Enfermé dans mon coeur .....C'est mon jardin secret...!

Écrit par : Guy | 28/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique